Comment nettoyer le piston ? Quelle huile utiliser ?

0
608
Piston
© Shutterstock / jannoon028

Comment nettoyer le piston ?

Le piston est un élément important du moteur, il doit alors être traité avec soin et précaution. Cela implique un entretien et une révision réguliers. Un nettoyage complet du piston est souvent utile. L’encrassement du piston provient généralement de l’huile qui peut se brûler sur la surface extérieure du piston. Les remèdes maison sont nombreux, mais il est fortement déconseillé d’y recourir. La plupart des nettoyants pour four contiennent de la soude caustique nocive. Celle-ci peut endommager le piston. De même, il ne faut en aucun cas utiliser de matériel tranchant ou du papier abrasif pour le nettoyage.

Le plus simple est de se servir d’une brosse métallique fine. Pour cela, il faut sortir le piston, le nettoyer avec un chiffon sec pour enlever les salissures superficielles, puis passer la brosse métallique. De nombreux garages proposent également un nettoyage par bain à ultrasons. Ce dernier est très efficace et permet d’éliminer en douceur la saleté du piston.

Quelle huile faut-il utiliser ?

Dans le cadre de l’entretien et de la révision, il convient bien entendu de se poser la question de l’huile à utiliser. Pour y répondre de manière exhaustive, il faut d’abord savoir quel type de lubrification est utilisé dans la voiture ou la moto. La plupart des véhicules utilisent aujourd’hui la lubrification par carter humide. Dans ce cas, l’huile est puisée dans un carter d’huile et passe par un filtre qui élimine les impuretés. Ensuite, elle est acheminée dans la chemise du cylindre à l’aide de différents procédés. De là, elle se répartit et assure ainsi le bon fonctionnement du moteur. Pour choisir l’huile appropriée, il faut donc tenir compte du type de moteur. Les facteurs extérieurs tels que le climat et les conditions d’utilisation jouent également un rôle important.

Piston
© Shutterstock / Renzo.luo

À quoi faut-il faire attention ?

Pour choisir l’huile adaptée au véhicule et au piston, il faut d’abord se renseigner auprès du constructeur du véhicule. En effet, celui-ci fournit souvent des informations détaillées sur l’huile à utiliser. En tant que consommateur, cela peut être contrariant, mais cela dispense d’une pénible recherche. Par ailleurs, il convient de suivre les recommandations afin de pouvoir bénéficier de la garantie en cas de problème. En gros, il existe deux types d’huiles : les huiles minérales et les huiles synthétiques. Elles se divisent à leur tour en huiles monogrades et multigrades. Les premières ne sont presque plus commercialisées, car leur viscosité diminue rapidement à chaud et augmente rapidement à froid, ce qui peut affecter les performances du moteur. Les moteurs modernes ont généralement besoin d’huiles à faible viscosité. Leur consistance spéciale permet une économie maximale de la consommation du moteur.